La décharge émotionnelle ….

Ce matin, 7h00….. mon grand coco a décidé de se lever et de faire tout TOUT seul. Il range le linge dans le lave linge, programme la machine, sort des feuilles, des ciseaux, des crayons et nous prépare des exercices à faire tout de suite. Assise sur mon canapé je regarde cette petite tornade en me demandant quand elle allait me passer dessus !

Arrivée de ma belette dans la cuisine : 7h30…. Est-ce qu’un jour on arrivera à m’expliquer pourquoi les enfants se lèvent tôt le week-end alors qu’il faut les sortir du lit la semaine? Mystère, mystère….

Ma belette est dans le même état que mon coco. À peine le petit déjeuner pris et le sucre passé dans le sang ça dégénère…

Les feuilles volent, les feutres aussi, le canapé sert de trampoline. Les Cocobelette s’énervent, crient et j’essaie tant bien que mal de garder mon calme alors que je suis en train de me battre pour faire des pâtes fraîches !!!!!!

J’applique les principes de la discipline positive: pas de cris, des mots simples, des câlins pour atténuer la colère, je me mets à leur hauteur et tente de leur expliquer pourquoi ….. Mais seule contres les deux je perd rapidement la bataille….. Les Cocobelette crient, tentent de taper, pleurent….. c’est l’heure de la décharge émotionnelle!!!!

Ils sont fatigués de leur semaine d’école et se sont levés beaucoup trop tôt ce matin : l’accumulation de stress et de fatigue « sort » ici, maintenant, à la maison, dans leur environnement naturel, là où ils se sentent en sécurité et prêt à se décharger émotionnellement ….

Après avoir tout tenté en vain, je met en retrait mon grand coco dans sa chambre, seul endroit dans lequel il retrouve son calme et parvient à canaliser ses émotions : il pousse encore quelques cris, jette quelques jouets par terre et puis finalement fini par se poser. La, dans sa chambre où il retrouve son environnement, il parvient enfin à s’apaiser. Ma belette descend aussi et finit par se calmer et jouer avec son grand coco.

Une fois le calme revenu, je prend un moment avec chacun d’eux pour leur demander de m’expliquer ce qu’il s’est passé là-haut. Pas de réponse à mes questions mais en retour des gros câlins partagés.

1/2 heure de vélo a fini de les défouler et depuis une certaine harmonie règne dans la maison.

Il est important de savoir accueillir les émotions de nos enfants. Cela ne se fait pas sans un certain travail sur nous même : beaucoup de bienveillance, de persévérance, d’écoute et de patience…. même si des fois on a l’impression de perdre pieds, de se battre contre des moulins à vent, le résultat vaut le coup.

Depuis que nous essayons de mettre en place cette discipline positive, beaucoup de choses ont changé : moins de grosses colère de la part de notre grand coco, une écoute plus attentive de sa part à nos demandes….

Soyez positifs, essayez!!!!

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Giaccardi dit :

    Franchement ce combat c est ça votre idée du bonheur? ?? De la vie de famille ? ?? L harmonie ou chacun a sa place ??? Pfff ces matinées là pourraient être une caricature de mes pires cauchemars. Éducation positive. ..Où comment laissez croire à nos bambins que dans la vie tout va être doux comme une maman « bienveillante » . Arrêtez de baver 2 minutes en lisant ce genre de conneries et prenez du temps pour vous recentrer sur l essentiel, vos enfants vous remercieront, même si sur le coup ça ne paraît pas crédible dans la vie de ts les jours, on se fâche à priori pour rien , on refuse des contraintes ou des situations qui paraissent mauvaises, égoïstes et qui au final desservent 1 seule cause: apprenons à nos enfants à affronter la vraie vie qui les attend en les entourant d amour, de confiance en eux et de limites NÉCESSAIRES ET CONSTRUCTIVES! On ne sort pas notre bagnole du parking si on est pas relativement sûrs que les autres vont s’arrêter au feu rouge et au Stop…Sinon quelle angoisse! Il existe des règles de vie essentielles, Je ne voudrais pas que mes enfants aient à ressentir un tel doute à chaque confrontation à la vie réelle. Du coup je leur explique ce qui est bon ou pas, dangereux ou pas, pourquoi et si besoin je crie, au pire « je punie » comme une horrible maman pas positive et certainement pas bienveillante… Et je vais faire une sieste…posée, pour moi, comme ça, quelle idée ! ! Tout le monde est sage et personne n ose me réveiller…Et si je me lève de bonne humeur (oui car mon humeur compte aussi! Pas que celle de mes morceaux de moil! ) alors on fait des crêpes, des fondants au chocolat et des parties de Uno dans une cabane qui défigure mon salon avec coussin du canapé et manches à balai et à serpillière que papa a su mettre en oeuvre ! Et comme je suis assistante maternelle et que le lundi matin des parents débarquent chez moi, si je ne ai pas eu le temps de tt remettre en place nickel je vois leurs yeux émerveillés et sereins du joyeux bordel qui peut régner chez moi!!!😊😊 #C est qui le chef des petits lapins ? !?!😂😂

    J'aime

  2. Mais la vie est un combat de tout les jours…. L’éducation positive n’est pas le tout permissif pour les enfants, ce n’est pas l’éducation de l’enfant-roi!!!! Nous avons des règles à la maison que tout le monde doit respecter pour le bien de tous. Quand mes enfants restent seuls avec d’autres personnes je suis heureuse lorsqu’on me dise : ils sont sages et attentifs. Et je suis contente qu’ils le soient parce qu’il ont reçu une éducation d’amour, de bienveillance, de règles et non pas parce que je les ai menacé que s’il ne l’était pas je leur en « coller» une.
    L’éducation positive n’est pas un renoncement de soi contrairement à ce que vous pouvez penser. Le fait de leur crier après ne me fait pas du bien, si je le fais je m’en vais rien qu’en voyant la tête effrayé de mes petits… je préfère m’isoler dans ma chambre et attendre qu’ils se calment, je me sens nettement moins mal « physiquement ».
    Nous leur apprenons que la vie est dur ici aussi, on ne vit pas au pays des bisounours, bien au contraire nous leur expliquons beaucoup de choses et certainement bien plus que certains parents qui ne pratiquent pas l’éducation positive…
    Il y a du bordel chez moi aussi, parfois ils me retournent toute la maison aussi! Et je les aide aussi!!!
    On peut s’imposer mais notre rôle est de les guider au mieux dans ce monde.
    Après mes beaux parents me trouvent trop sévères avec mes enfants… allez comprendre!!!!

    J'aime

  3. J’ai eu le même scénario samedi matin. J’étais malheureusement pas en état moi-même d’accueillir aussi bien que toi, ma décharge de ma fille. Les jours se suivent et ne ressemblent pas heureusement. Je ferai mieux la prochaine fois !

    J'aime

  4. Pas évident à chaque fois de faire ce petit travail sur soi, je te comprends et il m’arrive moi aussi encore de ne pas accueillir comme je le voudrais les émotions de mes enfants!
    Merci pour ton commentaire

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s